La SMG Global Haïti veut éradiquer le choléra

La SMG Global Haïti veut éradiquer le choléra
Le Nouvelliste | Publié le : jeudi 13 septembre 2012
 Hansy MARS hansymars@lenouvelliste.com
Découvert en Haïti en octobre 2010, le choléra tue encore, en dépit de gros efforts pour l’en trayer. Deux ans après, la Stratégie management group (SMG) Global Haïti, une compagnie spécialisée dans le traitement d’eau, se donne pour mission d’éradiquer cette maladie qui tend à devenir une pandémie en Haïti.

14

Décontaminer le fleuve Artibonite ; traiter toutes les eaux destinées à la vente et à l’usage des foyers; drainer la centrale hydroélectrique de Péligre sont, entre autres, les objectifs fixés par le conseil d’administration de la SMG Global Haïti, représentant officiel de SMG Global Partners LLC du Texas, aux Etats-Unis. Nouvellement installée dans le pays, cette compagnie est conçue pour opérer dans tous les aspects de l’eau en général, touchant à la fois l’aspect scientifique, sanitaire, social, énergétique, économique et environnemental.

« Notre solution exclusive, SCi-62, est à la fois algicide et bactéricide. La solution bleue est un composé non toxique et curative du choléra », fait savoir l’ingénieur Hervé François, secrétaire général du conseil d’administration de la compagnie. Par cette solution, les dirigeants de la compagnie Strategic management group (SMG) Global Haïti comptent rendre potable les millions de gallons d’eau gérés chaque jour par la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) et les kiosques privés de distribution d’eau. Le traitement de l’eau ne se fera pas directement avec la population, mais à partir des compagnies de distribution, des hôtels, restaurants et brasseries, annonce le secrétaire général, qui informe que plus de 600 jeunes ont déjà reçu une formation appropriée pour  traiter l’eau à la source et sensibiliser davantage la population à la nécessité de consommer une bonne eau. Selon les prévisions des responsables, une période de 3 à 4 ans est fixée pour l’éradication du choléra sur tout le territoire national.

Le Sci-62 est présenté comme un additif capable de traiter contre toute forme de bactérie 650 000 gallons d’eau potable  avec un seul gallon (3,74 litres) de Sci-62. La compagnie compte s’attaquer à l’épidémie de choléra en utilisant ce produit, dans le cadre d’un programme de 3 millions de dollars américains. « Cette solution a connu son succès au Pérou dans les années 1990 en proie à l’époque au fléau du choléra », rassure l’ingénieur François. Un projet pilote de décontamination de l’eau du fleuve Artibonite des germes du vibrion-cholérique et l’installation de kiosques d’eau traitée dans les écoles bénéficiaires du programme de scolarisation universelle gratuite et dans des marchés dans les zones les plus vulnérables sera mis en exécution en attendant la signature d’un protocole d’accord avec l’Etat haïtien, souligne la vice-présidente, Mireille B. Lhérisson.  «  90 % des cas de maladies repérés proviennent du mauvais traitement de l’eau », conclut-elle.

La SMG Global Haïti projette d’aider toutes les compagnies d’eau à traiter et parfaire leur eau à un coût avantageux, grâce à la solution bleue. La compagnie se fixe la mission d’évacuer les lignes d’eaux sales des douches et des éviers, lesquelles seront amenées au réseau d’épuration et prend en charge une troisième ligne pour les eaux fétides des toilettes. « Notre arrivée va avoir des incidences positives sur les plans économique, financier et environnemental », affirme Mireille Lhérisson, vice-presidente de la SMG Global Haïti

 

Hansy MARS hansymars@lenouvelliste.com
468 ad

Les commentaires sont fermés