Bon courage KRISTIN, ce sera pour une autre fois

Bon courage KRISTIN, ce sera pour une autre fois

Transat Bretagne-Martinique. La Norvégienne Kristin Songe Moller a démâté

Voiledimanche 24 mars 2013
  • Kristin Songe Moller.

    Kristin Songe Moller.

    Vincent Mouchel

La Norvégienne Kristin Songe Moller, seule femme engagée dans la Transat Bretagne-Martinique, a démâté à environ 250 milles des côtes portugaises et fait route sous gréement de fortune, a annoncé dimanche la direction de la course.

Mât brisé

Le démâtage du Figaro Bénéteau 2 (Sponsor Me) de la jeune femme, seul concurrent étranger de cette transat en solitaire entre Brest (Finistère) et Fort-de-France (Martinique), a eu lieu samedi soir.

Kristin Songe Moller a contacté le directeur de course Gilles Chiorri à 20h20 heure française pour lui annoncer l’incident et préciser qu’elle s’était déjà débarrassée du mât brisé. Un vent de nord-ouest de 25 noeuds avec rafales soufflait sur la zone, avec une mer agitée.

En route vers le Portugal

Lors d’un deuxième appel, à 22h30, elle avait établi un gréement de secours et faisait route au nord-est vers le cap Saint-Vincent (Portugal), qu’elle devrait rejoindre d’ici 3 à 4 jours.

La navigatrice va bien et les prévisions météo sont favorables pour les prochains jours, a indiqué la direction de course, qui maintient une veille attentive sur sa progression en liaison avec les autorités portugaises.

Encore 11 skippers en course

Kristin Songe Moller pointait en 5e position samedi à 19h heure française. Après son démâtage, il reste 11 concurrents encore en course sur les 15 qui ont pris le départ il y a une semaine. Dimanche à 09h, Damien Guillou (La Solidarité Mutualiste) était en tête, devant Arnaud Godart Philippe (Régates Senonaises) et Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir).

Les commentaires sont fermés