Haïti – Santé : Sophia Martelly en quête de partenariats internationaux public-privé

Haïti – Santé : Sophia Martelly en quête de partenariats internationaux public-privé

Il est certain que lors de notre prochain séjour, nous pourrons en discuter plus longuement.
Haïti – Santé : Sophia Martelly en quête de partenariats internationaux public-privé
25/07/2012 13:49:51

Haïti - Santé : Sophia Martelly en quête de partenariats internationaux public-privé

Mardi 24 Juillet 2012, en marge de la Convention Internationale sur le SIDA à Washington D.C., la Première Dame d’Haïti, Sophia Martelly, accompagnée de Mme Florence Duperval Guillaume, la Ministre haïtienne de la Santé Publique et de la Population, a rencontré, M. Gabriel Jaramillo, Directeur du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, autour de certaines réformes en vue, au sein du Fonds Mondial.

Gabriel Jaramillo, a fait part à la délégation haïtienne des réformes en cours au niveau du Fonds Mondial, au point de vue de la gestion et de l’assistance aux bénéficiaires. M. Jaramillo a souhaité avoir des commentaires et suggestions d’Haïti, à considérer dans le cadre de cette réforme, en tant que pays bénéficiaire de l’appui du Fonds Mondial. Cette réunion a permis à Sophia Martelly, Présidente du Comité de Coordination Multisectoriel (CCM-Haïti) de mieux cerner les grandes lignes du changement.

La Première Dame, s’est ensuite entretenue avec Ernest Massiah, Directeur régional de l’ONU-SIDA, qui était accompagné de deux cadres de l’Unicef. Ils ont discuté du support de l’organisation auprès des bailleurs internationaux en vue de la mobilisation de fonds, d’interventions materno-infantiles en Haïti et de l’importance des activités de Prévention et de Transmission Mère à Enfant du VIH (PTME).

La Première Dame a également rencontré des dirigeants de JHPIEGO, une société spécialisée dans la santé maternelle et infantile, affiliée à l’Université John Hopkins. Mme Martelly ainsi que la Ministre de la Santé publique en ont profité pour attirer l’attention de JHPIEGO sur l’accès des femmes à des services contre les cancers, spécialement celui du col de l’utérus. Ils ont exploré les possibilités, pour cette organisation, d’apporter son expertise aux programmes exécutés en Haïti dans les domaines de la nutrition et de la santé de la reproduction. A l’issue de cette fructueuse rencontre, les responsables de JHPIEGO ont décidé d’offrir à l’État haïtien, deux appareils de Cryothérapie.

Après un dernier entretien de la Première Dame, au Convention Center, avec Mme Nancy Mahon, la Directrice Exécutive du « MAC AIDS Fund », autour des possibilités d’accompagnement de cet organisme dans la création de Centres hospitaliers en Haïti, Sophia Martelly, accompagnée de la Ministre de la Santé et du Dr. Jean Robert Brutus, Directeur du programme « Aba Grangou » s’est rendue au siège social de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) pour s’entretenir avec Don Steinberg, l’Administrateur adjoint, Mme Dina Esposito Directrice du Programme Food for Peace (FFP) et M. Mark Feierstein, Responsable pour l’Amérique latine et la Caraïbe, autour de l’appui de l’USAID au Programme National de Lutte contre la faim et la malnutrition en Haïti, « Aba Grangou » et à la promotion de la production locale haïtienne.

Il s’agissait également pour la Première Dame et le Dr. Jean Robert Brutus, de trouver un appui à l’alimentation scolaire, comme un moyen de faire bouger la production agricole, et travailler à ce que les programmes qui visent l’augmentation de la production de produits locaux, soient couplés avec les achats pour l’alimentation.

La Première Dame estime que les avancées d’Haïti en matière de lutte contre la propagation du Sida et d’approche en termes de réponses aux problèmes de services de santé de base et au développement durable sont considérables et méritent l’attention des bailleurs et de la communauté internationale en général.

HL/ HaïtiLibre

Les commentaires sont fermés