Haïti – Sécurité : La Garde côtière va pouvoir maintenant lutter contre l’impunité

Haïti – Sécurité : La Garde côtière va pouvoir maintenant lutter contre l’impunité

Haïti – Sécurité : La Garde côtière va pouvoir maintenant lutter contre l’impunité
18/05/2012 10:40:42

Haïti - Sécurité : La Garde côtière va pouvoir maintenant lutter contre l’impunité

Le Président Michel Martelly, a procédé, jeudi 17 Mai, à l’inauguration officielle d’un atelier mécanique à la Base navale Amiral Killick, à Carrefour. A cette occasion, les clés de cinq bateaux de patrouille de 40 pieds de long, don du Gouvernement du Canada à travers le Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction (START), ont été remises à la Direction des Garde-côtes, l’unité maritime de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

La cérémonie s’est déroulée en présence, entre autres : de Jean Renelle Sanon, le nouveau Ministre de la justice et de la sécurité publique, du Maire de Carrefour, M. Yvon Jérôme, de l’Ambassadeur du Canada en Haïti, M. Henri-Paul Normandin, de la Directrice de la Protection Civile et de Mario Andresol, le Directeur de la police National d’Haïti (PNH).

Dans ses propos de circonstance, le Chef de l’Etat a adressé ses remerciements au Gouvernement du Canada pour ce geste et pour tous les efforts en faveur d’Haïti.

«…j’éprouve un grand plaisir à inaugurer avec vous aujourd’hui cet atelier mécanique et à mettre en service ces 5 bateaux de patrouille que le START, de l’ambassade du Canada a bien voulu mettre à la disposition de la PNH, il s’agit là, d’un signe tangible du respect de la parole donnée, symbolisant la santé de notre coopération avec le Canada.

Je le réitère aujourd’hui, la coopération canadienne joue un rôle de premier plan dans le processus de reconstruction du pays et nous entendons maintenir la traditionnelle cordialité dans nos rapports avec ce grand pays ami. Vous le savez tous, ma détermination à doter le pays de tous les instruments nécessaires à son développement est plus que jamais sans faille.

En ce sens, l’ouverture de cet atelier mécanique à la base navale Amiral Killick, viens renforcer ma volonté sans cesse affirmé de doter la garde côtière haïtienne des moyens de sa professionnalisation.

Je veux dire à mes amis canadiens, le geste que vous venez de faire, en nous donnant ces 5 bateaux de patrouille, c’est plus important qu’un simple cadeau ou une simple action de coopération, […] vous nous donnez plus de moyen pour mettre plus de sécurité dans nos eaux territoriales, et nous donner plus de raison d’être fier en tant qu’haïtien […] c’est parce qu’une Nation amie a voulu manifester sa solidarité avec le peuple haïtien, et son souci de contribuer à notre essor, qu’il nous est permis aujourd’hui, de réaliser ce pas important dans notre action, pour élever l’unité maritime de la PNH, à la dimension de ses devoirs. Ces nouveaux atouts, ajoutés aux capacités d’adresser les besoins de sécurités dont dispose la PNH, insuffle un nouvel élan à l’avènement de cet État de droit, que j’ambitionne d’établir en Haïti.

Je ne saurais terminer sans rappeler, que cette base navale porte le nom de l’Amiral Killick, ce héros de la marine haïtienne, qui, dans un geste mémorable, a préféré se sacrifier au lieu que de ce rendre à l’ennemi. Je reste convaincu, que nous avons encore de ces citoyens courageux, qui dans des gestes de construction, de solidarité et d’actions citoyennes sont capables de se donner entièrement à cette cause et, à transposer le devoir civique sur un autre domaine, celui de la reconstruction nationale.

A ce pays ami, je dis merci, merci d’avoir toujours été là pour Haïti, merci d’être là aujourd’hui. À l’État haïtien je demande de se ressaisir, M. le Ministre vous voyez dans quel état se trouve le bâtiment ici, M. le Directeur Général de la police présentez nous vos projets. On est content de recevoir ce don d’un grand pays ami, mais nous aussi avons beaucoup de travail à faire, moi je m’engage à mettre tout ce que nous avons à la disposition de la Police Nationale […] »

L’Ambassadeur Henri-Paul Normandin a également exprimé sa satisfaction d’avoir offert ces bateaux qui serviront à renforcer les capacités opérationnelles des agents de la Garde-côte, déterminés à assurer un meilleur contrôle des eaux territoriales haïtiennes. M. Normandin en a profité pour plaider en faveur du renforcement de l’institution policière.

«… en tant que partenaire international, le rôle du Canada est de vous apporter un appui, mais ce qui va faire la différence, c’est la volonté, l’engagement et le travail des leaders politiques, des partenaires et des institutions haïtiennes. L’État haïtien doit notamment continuer à investir dans sa police en allouant les budgets et les ressources nécessaires.

L’énoncé de Politique Générale, prononcé récemment par le nouveau Gouvernement, dirigé par le Premier Ministre Lamothe, insiste sur le renforcement de la sécurité par le développement de la police nationale. Ce même énoncé, dans la lignée des 5E du Président, met également l’accent sur le développement de l’État de droit et de la justice. Nous anticipons la réalisation des orientations qui sont énoncées, notamment la mise en place du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, ainsi que les mesures concrètes dans la pratique, pour assurer l’indépendance du pouvoir judiciaire et du même coup, continuer la lutte contre l’impunité et notamment, pour revenir au thème de la journée, l’impunité de ceux qui s’engagent dans des activités criminelles le long de la côte et des frontières d’Haïti… »

Pour sa part, Mario Andresol, le Directeur Général de la PNH, annonce un plan de développement de l’institution policière pour le prochain exercice. Pour lui, ce jeudi est un signal clair prouvant que la PNH ne restera pas toujours une institution qui souffre d’un manque de moyens. Conscient des défis à relever, il assure que si les outils et moyens adéquats sont mis à la disposition de l’institution policière, un travail efficace sera effectué en matière de sécurité nationale.

L’inspecteur municipal, Pierre Jonathan Jean-Jacques a souligné, que le Président Martelly, était le premier Chef de l’Etat, depuis plus de 25 ans à s’être rendu à la Direction des Garde-côtes haïtiennes et a félicité le Président de la République pour ce déplacement.

HL/ S/ HaïtiLibre

Les commentaires sont fermés